Tous les fabricants de Sols Textiles membres de L’UFTM contribuent chaque jour par leurs actions au respect de l’environnement.
Ils sont tous engagés dans des démarches écoresponsables sur les sujets-clés pour notre avenir :
réchauffement climatique, réduction des émissions de CO2, économie circulaire.
Ils ont également mis en place un système de collecte et de recyclage des sols textiles usagés (programme Optimum)
réservé aux professionnels du bâtiment afin de réduire l’impact environnemental de notre filière.

Des fabricants de sols textiles engagés

Le saviez-vous ? Comparés à un sol en dur, les sols textiles permettent de réduire de 10 à 12% l’énergie
consommée en chauffage
. À l’heure de la réduction de notre impact environnemental, les sols textiles
garantissent une excellente isolation thermique de vos lieux de vie.
Ils procurent également une agréable
sensation de bien-être et maintiennent en permanence une douce chaleur homogène dans toutes vos pièces.

Quoi de plus accueillant qu’un revêtement de sol textile ? Idéal pour des ambiances feutrées, il crée une bulle
de douceur.
Confortable à la marche, le revêtement de sol textile favorise une atmosphère cosy pour la pièce
qu’il habille.

Une industrie écoresponsable

  • Tous les fabricants européens sont soumis aux réglementations CE.
  • Nous sommes fortement impliqués dans la démarche de réducation d’émission de CO2.
  • Regroupés en une association Européenne responsable – ECRA*.
  • Respect de la réglementation Reach** et des exigences du GUT.
  • Tous concernés et conscients de leurs responsabilités sociétales – RSE.
  • Enfin, une totale transparence sur toutes leurs actions : Prodis, FDES et EDP.

* European Carpet & Rug Association
** Registration, Evaluation and Authorisation of Chemicals

Limitation du réchauffement climatique par la réduction d’émission de CO2

Une industrie consciente des enjeux de demain :

  • Gestion optimisée des sources énergétiques des sites de fabrication de sols textiles.
  • Analyse du cycle de vie des produits : de l’extraction et sélection des matières premières à la fin de vie, en passant par la mise en oeuvre et l’entretien (FDES).
  • Évaluation et optimisation de l’empreinte carbone des sols textiles.
  • Développement de couleurs adaptées à une bonne gestion de l’éclairage intérieur aux fins d’économies d’électricité (réflexion lumineuse) > LRV*.
  • Pour une moquette ou un LVT, plus sa couleur est claire, plus sa valeur de réflexion lumineuse est élevée*. Les nouvelles réglementations ainsi que le développement  de la démarche HQE, obligent les professionnels du bâtiment à s’interroger sur  la question de la réflexion lumineuse comme source d’économie potentielle de consommation d’énergie. (Source Interface)

Promotion et mise en œuvre des principes de l’économie circulaire

  • Utilisation privilégiée de matières premières recyclées.
  • Développement de solutions de mise en oeuvre compatibles avec une optimisation des déchets d’installation
    pour limiter les chutes sur chantier.
  • Filière fiable et pérenne de récupération des moquettes usagées et des déchets de pose sur les chantiers,
    pour revalorisation ou recyclage (programme Optimum).

Nos engagements

  • Nos technologies de production évoluent sans cesse pour mettre en œuvre des solutions de séparation des matériaux qui composent les sols textiles, afin de les recycler plus facilement en fin de vie.

  • Une recherche constante de l’allongement de la durée de vie du produit grâce à différentes
    technologies mises en œuvre tout au long du processus de fabrication :

       – Des structures solides et des coloris résistants (teinte masse).
       – Un entretien facilité et des parties interchangeables grâce aux formats modulaires (dalles et lames).
       – Un produit adapté aux solutions de réutilisation des sols textiles pour une deuxième vie (réemploi).

  • Utilisation croissante de matières premières biosourcées, naturelles et biodégradables.

Les sols textiles, des produits responsables et certifiés par de nombreux organismes

Une industrie consciente des enjeux de demain :

  • Les sols textiles possèdent les qualifications et spécifications reconnues par tous
    les labels environnementaux de construction : HQE – LEED – BREAM – AGBB.
  • Les sols textiles sont également certifités qualité de l’air intérieur.
  • Les sols textiles bénéficient également des conformités REACH, certification GUT, GUI.

La filière Sols Textiles se mobilise

À l’initiative de l’UFTM et l’UPMF-FFB, deux acteurs majeurs de la filière qui s’opposent à l’enfouissement
et la mise en décharge des sols textiles, l’association Optimum a été créée en 2010 pour regrouper en
réseau structuré des opérateurs spécialisés dans chaque étape de la filière, de la fabrication à la pose
de sols textiles, la récupération des déchets et le recyclage des sols textiles usagés.
Ce dispositif contribue à minimiser l’impact environnemental et l’empreinte carbone des chantiers du bâtiment,
et renouvelle son engagement au Label R.Q.E. matérialisé par l’attribution du Certificat d’Agrément 2018
de l’Association Recherche Qualité Environnementale.

Les 5 raisons d’utiliser Optimum

Le dispositif Optimum, cest quoi ?

Le service OPTIMUM prévoit :

  • Un cahier des charges simple aux entreprises du BTP pour la dépose et le conditionnement des moquettes usagées sur palettes.
  • L’enlèvement des moquettes usagées en pied de chantier et le transport jusqu’au centre  de traitement du Groupe Vanheede Environnement.
  • Le recyclage industriel des déchets textiles en vue de leur valorisation intégrale.
  • La traçabilité à l’issue de la prestation, via la remise d’un Certificat de Valorisation
    des moquettes usagées au producteur du déchet.

Un procédé de recyclage et valorisation intégrale :

  • Les sols textiles usagés intègrent une préparation élaborée de combustibles industriels
    à haut pouvoir calorifique (CSR HPC).
  • Ces combustibles sont des granulés énergétiques à haut rendement utilisés majoritairement
    par l’industrie du ciment, en alternative aux énergies fossiles comme le charbon et les dérivés du pétrole.
  • Le traitement du CSR HPC en filière cimentière constitue une valorisation intégrale en une seule
    et même opération, sous forme de production de chaleur par traitement thermique (fractions organiques),
    et de récupération des fractions minérales résiduelles dans le ciment.
  • Ce procédé « zéro déchet ultime » se pose comme une alternative durable et vertueuse à l’enfouissement
    des déchets textiles, encouragé en cela par les directives européennes, et les Lois de Transition Energétique
    et Economie Circulaire.

Les Sols Textiles est une marque déposée, propriété de l'UFTM, Union Française des Tapis et Moquettes

Copyright 2019 - UFTM Sols Textiles